11.12.10

CŒUR DE PIERRE

Libre-Libre-Libre-Libre


Des racines minérales plongent vers le sol
Tandis que l’arbre, éperdu de lumière, s’élance vers les cieux
La roche amoureuse se voudrait végétale
Elle se laisse étreindre par son Roméo
Ils s’enlacent dans un baiser pétrifié
De cette union, l’eau verte de la mer renvoie le reflet
Dans ce pays, la passion unit les règnes
Défie le temps et les lois, réunit les extrêmes
Au nom de l’amour et au-delà des gènes.
Enregistrer un commentaire