15.1.11

Apéritifs



3 - Nous ou Vous - Humain – Poésie
Dans la grande cuisine
Une odeur fine
Nous deux, nous marmitons
Catherine

Vous les Mapuche sans capuche
Si loin de vos cyprès
Vous nous mettez l'eau à la bouche
Alfred

7 - Je - Libre - Suspense
Il faisait chaud, les abeilles attaquaient, rendues agressives par l’orage qui approchait. J’avais sorti le long couteau au manche d’os, sa lame brillait. J’y passais ma langue, la fraîcheur de l’acier me ramena un instant sur terre. Une dernière fois, je faillis renoncer mais c’était bien trop tard. Cela devait être accompli, j’avais promis, il y a longtemps déjà. Les abeilles excitaient ma détermination, alors je me suis levée doucement de ma chaise, j’ai avancé vers elle, j’ai attrapé son cou et j’ai planté le couteau. Le sang coula dans le récipient, la vieille poule était morte et j’allais enfin savoir si ma sanguette valait celle de ma grand-mère
Catherine


J’ai décidé de changer les règles du jeu. J’ai décidé de prendre la main, de me prendre en main, de t’enlever sans demander ta main. J’ai décidé de t’emporter et, haut la main, de gagner ton hymen. Je vais la jouer comme une attaque à main armée, en criant « Haut les mains ! » pour pouvoir, sans me faire prendre, me pendre à ton cou. Je vais faire ça en un tournemain, sans coup férir. J’ai mon plan et, sans rire, il va réussir ! Demain…
Alfred

Enregistrer un commentaire