21.3.12

Champagne pour une poésie écarlate 6


"Je viens d'acheter une voiture vert-printemps
Toute verte comme l'espoir et non incarnat.
Dans ma ville depuis hier l'espoir est écarlate,
L'absurde, la violence, les pleurs, les cris stridents

Pleuvent sur nous, peuple cramoisi de honte.
Je me tortille, je me fends en deux, en trois.
Oh ! justice, oh ! vengeance, oh ! dure proie
Qui tuent les âmes dans un terrible conte !

Un conte pour les enfants où la vie si douce
Permet de rêver à des matins enchanteurs,
Où le mordoré de l'adolescent en vapeur
Tout zinzolin ou tourdille le repousse.

Le champagne......."


Claudie
Enregistrer un commentaire