4.4.12

Itinéraire bis

Ateliers de la coquille
Saison 9 - 2011-2012 - n° 12 - 3 avril 2012

Itinéraire bis



Chauffe balade, stop face à un autre qui se prolonge pas un touché 

1 - Pot de départ
Panier de mots autour du titre de l’atelier : itinéraire bis

2 - En route
2 par 2.
L’un est la carte, l’autre le promeneur-voyageur.
Le promeneur-voyageur sait ou ne sait pas où il va. Ses doigts, ma main indiquent le chemin parcouru sur le corps de l’autre. Il découvre le chemin au fur et en mesure ; ce qui lui passe par la tête est traduit par ses doigts et sa main. Il indique à l’autre le chemin. L’autre reçoit un trajet muet et crée son itinéraire à partir des sensations reçues.
Puis chacun se dirige vers la table d’écriture et narre le voyage. 
Pas de description de l’expérience, une histoire est née de ce vagabondage.

Pas de lecture

Retour au 2 par 2 en inversant les rôles. 
Même consigne : chemin, baguenaudage, don, réception, sensation, imagination

Contraintes 
Silence total
Vous vous donnez une consigne bien à vous que vous suivrez lors de vos deux écritures.
Style et genre littéraires libres

Lecture

2 - Itinéraire bis 
C’est le printemps, les routes convergent maintenant vers le désir…
Partez maintenant vers ce point ultime en prenant un itinéraire bis.

Contraintes
5 premières lignes : libre
6-7-8 lignes = 1 haïku (5/7/5)
9 à 15 : libre mais avec utilisation des 7 mots suivants : ruban, étape, trotte, œuf, voie, entrée, artère
16-17-18 = un nouvel haïku
19 à 24 = un fragment

Si vous souhaitez continuer ce voyage en toute liberté, en dehors de toutes contraintes, allez-y, voguez vers le désir.
Enregistrer un commentaire