18.4.12

Oup, oup, oulipo 2




I - Logo-rallye

Cet animal avait deux faces

Non

Si c’est chaud, ce n’est pas froid mais est-ce si sûr ? 
Michel regarda son chat couché sur le rebord de la fenêtre, derrière lui, un ciel de pluie et de soleil arrosait la vallée d’un gris métallisé, ourlé d’or argenté. Au loin l’océan hurlait pour conjurer l’ombre noire de la montagne. Michel s’éloigna de ses pensées tristes sans y prendre garde, un air joyeux s’échappa de ses lèvres. L’amour reprenait ses droits sur sa haine, c’était si simple, s’éloigner dans la contemplation. Confiant, il se tourna à nouveau vers son chat et le paysage mais l’instant de grâce ne revint pas, méfiantes, ses pensées se tenaient droites face à cette soudaine volonté de les larguer pour voguer dans le vide. Pas question qu’elles se laissent faire. Elles se regroupaient, vengeresses, prêtes à en découdre avec sa bienveillance depuis longtemps endormie. Elles gagnèrent ces bougresses à la dent dure, elles ne lâchaient pas du mou pour une simple intention passagère. On ne devient pas méditant en claquant des doigts, se dit-il à nouveau en accord avec ses vieilles copines. Il mesura fugacement la prison qu’il avait patiemment érigé en criant ses désirs de liberté. Un homme libre, mon œil, gloussaient ses pensées requinquées, tout cet ailleurs que tu espères, te ramènent ici. Michel les balaya en les saluant : vous reviendrez, je le sais mais vous ne m’enlèverez pas la liberté de vous chasser. Il regarda son chat et eut l’agréable sensation d’y déceler un sourire. La pluie avait cessé.

II - Sardinausore

Vacheval
Le vacheval vivait dans la contrée du Durmou. Longtemps domestiqué pour son eau de joie qui garantissait à son propriétaire un soir de félicité et d’enthousiasme tous les 4 jours. En effet, il faut 4 jours à un vacheval pour distiller l’herbe en eau de joie. 1 jour par estomac pour que l’alchimie propre à cette espèce, produise ce breuvage divin. En échange les propriétaires traitaient les précieux animaux avec un grand respect, du moins jusqu’en 1789. 
En l’an 2177, les vachevals (et pas vachevaux, na !) furent déciminés par un mystérieux virus. Tous les savants de la terre se perdirent en conjecture mais rien ni fit, les vachevals devinrent si précieux que seul le roi en possédait encore quelques uns. Ce que l’homme ne comprit jamais c’est que le vacheval ne peut distiller son herbe que s’il est traité avec bienveillance et non pas comme un objet de laboratoire. L’eau de joie n’est plus maintenant qu’une vieille légende que les jeunes mettent en doute. Tant d’argent dépensé pour cet animal chimérique, leur semblait indécent. Demain, le vacheval disparaîtra définitivement, c’est pourquoi mes chers camarades qu’il est temps de faire quelque chose pour le vacheval. Il est temps pour nous d’apprendre la bienveillance vachevale et peut-être aurons-nous la joie de goûter son eau. Vive le vacheval !

Panthèrenard
Cet animal à la queue rouge et à la tête noire hait les hommes qui lui rendent bien. Fort de sa ruse et de sa vélocité, il est l’empereur des bois et bien des hommes rêvent d’en apercevoir un.

Morserpent
Le morserpent est comme son nom l’indique un animal qui adore les grands ports. Ils adorent se coucher sur les bouées d’où ils poussent de grand cris rauques en agitant son immense queue. Cet animal a été jugé par les enfants de la terre comme étant le plus effrayant (sondage Sospi).

Chamollusque 
Le chamollusque va si lentement dans le désert qu’il frôle la mort à chaque caravane mais les hommes du désert savent son secret. Il suffit de le baigner dans l’océan à l’arrivée pour qu’il se ragaillardisse aussitôt.

Coccinéléphant
Un coccinéléphant est un insecte volant qui recherche les souris pour copiner avec elle et plus si affinités. Le coccinéléphant est connu pour sa grâce et sa légèreté. On le reconnaît à sa trompe rouge, ses ailes grises et ses six pattes fines qui étonnent au regard de son corps dodu.

III - Petite morale élémentaire

Haine chaude              Amour triste
Vide
Prisonnier froid              Solitude pleine
Parade
Oh
Scélérat
Oublie-la
Vite
Soleil doux               Océan joyeux
Vie

Catherine
Enregistrer un commentaire