7.1.13

Jour 7


Jour 7 •
Avec un mécontentement joyeux, imaginez quelques dialogues entre 3 personnages
qui vous découvrent.



- Dia ! Il nous en est arrivé un de pas banal à Cap de Bosc…

- Ah bon ? C’est plus le militaire avec ses chevaux ?

- Mais non ! Ils ont vendu aux nouveaux, là. Tu les connais, toi, Marcel ?

- Comment tu veux les connaître ? Soit ils travaillent à arranger la maison soit ils sont pas là. Lui il chasse pas et elle soit disant qu’elle travaille sur son ordinateur. Et toi, Roger, tu les connais ?

- Figurez-vous que j’y suis rentré, chez eux…

- Et alors ?

- Alors, ils sont polis et tout, mais on dirait un magasin d’informatique ! Y’en a des ordinateurs, vous imaginez pas. Je me demande qu’est-ce qu’ils font avec tout ça…

- Les ordinateurs, ça rend con ! On les voit jamais au village, ni aux fêtes, ni aux vœux du maire, rien !

- Oh Pascal ! Moi, j’ai pas d’ordinateur mais je vais quand même pas trinquer avec le maire et d’abord, toi non plus t’as pas d’ordinateur et ça t’empêche pas d’être con !

- Arrêtez un peu tous les deux ! C’est pas ça le plus bizarre… En six mois, ils ont déjà des poules, un troupeau de moutons, des chats, des chiens et ils parlent d’un cochon et de canards. Une vraie ménagerie.

- D’un autre côté, c’est quand même une ferme Cap de Bosc…

- Oui et c’est pour ça que c’est bizarre parce que lui, il serait guérisseur…

- Rebouteux , tu veux dire ?

- Non, un truc bizarre, kiné quelque chose… mais il veut pas que ça se sache
parce qu’il veut pas travailler. C’est louche, non ?

- Et comment tu le sais, toi Roger ?

- Ben quand j’ai bu un coup avec eux, il m’a montré un truc avec mon bras, croyez-moi que c’est bizarre. Un coup mon bras tenait fort, après j’arrivais plus à le tenir, ça fait drôle .

- Ben ça promet, s’il veut pas travailler, qu’il sort pas de chez lui et qu’en plus il picole, il va y avoir du sport à Cap de Bosc !
Enregistrer un commentaire