9.1.13

Jour 9



Jour 9 •
Écrivez après avoir pratiqué une demi-heure au choix : piscine, marche, méditation,
sophro, ménage, cuisine…. Écriture libre et immédiate après la pratique.

Le froid mordant rendait illusoire toute tentative de creuser le sol. Elle essayait

pourtant autour des cendres refroidies. Trouver une graine, insecte, une racine sous

une pierre afin de tenir encore, retarder l’échéance. La faim était depuis longtemps

sa seule compagne. Fidèle, indéfectible jusqu’à la réveiller parfois.

Manger ! Manger ! Survivre !

Elle était la dernière. Toutes les autres étaient mortes et leurs carcasses avaient

nourri les charognards. Les enfants et les vieillards avaient été les premières

victimes, trop faibles pour résister au gel et à la disette.

Les hommes étaient partis depuis bien longtemps. Depuis, aucun signe ne laissait

prévoir leur retour. Ils étaient son seul espoir mais comment auraient-ils pu résister

aux tempêtes et au blizzard sans l’abri de la caverne ?

Elle avait fait des rêves dans lesquels ils revenaient, chargés de chaudes fourrures

et de viande séchée.

Elle avait fait des cauchemars dans lesquels ils étaient tous tombés dans une

crevasse sans fond.

Elle se demandait parfois pourquoi elle s’accrochait à la vie. Elle se souvenait alors

qu’elle était en charge du feu et que les hommes en auraient besoin à leur retour.

S’ils rentraient…

Alors elle prenait les pierres, les poudres, un peu d’eau, une torche, elle s’enfonçait

dans les entrailles de la terre et elle dessinait la vie.
Enregistrer un commentaire