27.2.13

Jeromine



Quand Jeromine ouvrit sa porte, une brebis l’appela. Son bêlement sonnait déterminé, cette brebis voulait quelque chose. Au loin son agneau répondait mais ne revenait pas. Jeromine, pleine de son désir d’enfant, traduisit : “agneau blessé”. Depuis 2 jours, ce petit bélier cocasse boitait. 
Jeromine activa sa roue à supposition : agneau échappé et perdu, agneau tombé dans la combe, agneau proche de la tombe, urgence. Jeromine quitta ses pantoufles, chaussa ses bottes. Sur le chemin, sa tête pédalait entre catastrophes, happy end, loi de l’emmerdement général et Saint-Michel terrassant le dragon. Jeromine sourit à son image de sauveur : “tu m’auras pas même si j’t’aime bien.” 
En s’approchant de l’abri, elle élimina ravin et clôture, ouvrit l’enclos et rit à tue-tête en découvrant l'animal empêtré dans le filet à foin. Jeronime le libéra et passa un instant de bonheur intime avec ce petit aux battements de cœur furieux et effrayés. Une claque sur les fesses, elle ordonna : “va voir ta mère”. L’agneau ne partit pas alors ils se regardèrent et elle paria sur un merci devant l’étrange bêlement dont il la gratifia avant de filer au milieu du pré, exigeant déjà la présence immédiate de sa mère brebis qui, peut-être rassurée, restait près du bélier père. Le temps de refermer la clôture, ils s’étaient rejoints, l’agneau tétait à nouveau. Jeromine heureuse et soulagée reprit sa vie de femme avec au cœur la chanson de Nat king Cole.

L - is for the way you look at me
O - is for the only one I see
V - is very, very, extraordinary
E - is even more than anyone that you adore can 
LOVE is all that I can give to you
LOVE is more than just a game for two
Two in LOVE can make it 
Take my heart and please don't break it 
LOVE 
Was made for me and yoooou!

Pour écouter la chanson, suivez le lien
Enregistrer un commentaire