7.3.13

Josefa

http://w1.neuronnexion.com/~dferment/intro.htm


Il y a trois mois, Josefa avait arraché son “stop pub”. Depuis elle dévorait les réclames, s’en servait d’allume-feu, jouait le soir à faire des collages avec ses enfants, tapissait ses cagettes à légumes, couvrait le sol de l’arrière-cuisine les jours de pluie, fabriquait des ballons presque ronds pour amuser son chat, plaçait des petits bateaux dans la baignoire pour convaincre Amalia de prendre son bain, improvisait des robes de princesses vite déchirées, s’en servait de cornet d’audition quand il manquait un merci, se laissait tenter un instant puis oubliait tout aussi vite. Elle envoyait une escadrille d’avion le soir pour saluer le couché d’Hugo, confectionnait des tonnes de pâtes à papier pour stimuler la créativité des petits, colliers, statuettes, maisons bancales ornaient maintenant la table basse, des cerf-volant éphémères pendaient un peu partout. Elle avait même inventé une nouvelle forme de boite à œufs.
Jamais Josefa ne manquait d’idées mais aujourd’hui devant un foie gras en promotion, elle eut un haut le cœur.
Enregistrer un commentaire