7.7.13

Stage d’écriture créative au Beyssac du 8 au 12 juillet 2013



Un lieu à part pour une belle tranche d’écriture 

Écrire en stage, pourquoi, comment ?

Histoire d’aérer les projets en cours
Histoire de tenter l’aventure
Histoire d’oser
Il y a toujours une bonne raison pour prendre la plume 
S'entraîner, poser les idées, parler de soi, du monde, laisser une trace, inventer des histoires, vivre l’expérience, ouvrir les possibles…

Les mots c’est délicat comme la soie, ça se caresse, ça se froisse, ça tient chaud et quand il fait bon, on est bien dedans
La proposition de ce stage est d’aller de la soie à soi et de tenter quelques métamorphoses


Cliquez sur le programme pour l'agrandir
En stage, les propositions conduisent vers l’observation, l’expérience et bien sûr écrire, un peu, beaucoup, passionnément… 
Les 5 sens sont convoqués et le sixième n’est jamais loin 
Personne n’est à l’abri du 7ème ciel
Le corps, le cœur et la tête sont nos meilleurs alliés pour laisser glisser le stylo
Il est conseillé de chasser tous les juges intérieurs et extérieurs, ce qui demande vigilance, courage et fierté
Aimer s’exercer, garder sa liberté, oser être soi-même, sont trois angles chéris 


Une proposition entre en scène et c’est parti… des portes inattendues s’ouvrent 
Voilà ce qui arrive en atelier. La surprise est partout : dans l’exercice, l’écriture, la lecture, ailleurs
Les textes laissent apparaître quelque chose de notre “âme” et c’est bon. Il ne s’agit pas d’angélisme mais simplement glisser vers une liberté élargie. 
On s’étonne tous de tant de diversités face aux mêmes consignes.
Pour cela, le stage garantit une intimité protégée où le devoir de réserve est roi. Le groupe est un espace de confiance et tous les membres s’engagent à le respecter afin de créer un espace bienveillant et convivial.
Même si parfois écrire est douloureux, difficile, il y a toujours une joie derrière



Les ateliers du matin sont plutôt consacrés à libérer l'imagination, jouer avec les mots, créer les personnages, planter les décors, tenter des défis narratifs

L’après-midi, l’écriture d’un texte sur 4 jours, amène à creuser son propre travail d’écriture. Ces moments dédiés à notre façon de poser des mots sont entrecoupés de retrouvailles, de partages d’expérience et de consignes personnalisées

Je ne souhaite pas dévoiler plus avant le dispositif car en stage, la trame se préfère souple. J’anime des ateliers depuis 1998 auprès de publics variés et j’ai plus d’un tour dans mon sac. Chacun étant unique, je garde toujours un peu de mou afin d’adapter l’animation à l’ambiance générale mais je ne lâche jamais le mot. Je me tiens à votre disposition pour vous accompagner face à vos questions, vos doutes, vos rages, vos hontes, vos joies… même si j’écris avec vous




Qu’aucun démon de la fôte d’orthogram ne vous retienne, ils resteront sur la touche même s’ils tirent la queue du chat
Aucune érudition n’est nécessaire, les mots sont là, apprendre à les cueillir reste le propos
Qu’aucune maniaquerie ne vous retienne : crayon noir, tablette, pinceaux, ordi, petit carnet, grand cahier, feuilles volantes, plumes d'oie… sont les bienvenus
Sont fournis une ramette de papier, des stylos et quelques surprises
Cliquez pour agrandir et imprimer le formulaire d'inscription

Récit au long cours
Fragment
Nouvelle
Poésie
Les “je” du personnage
Les dessins du mot, pour ne pas dire ses desseins 
Contraintes créatives…
La palette des formes, des genres, des angles est étendue

Deux soirées dont une franchement joueuse, nous permettront d’aller plus loin avec nos voix
Et surtout, pensez à vos maillots de bain, à des chaussures confortable pour marcher un peu, une BD ou un porte-document afin d’être à l’aise pour écrire dans des circonstances inhabituelles

Quand au lieu, il est juste parfait…

Au plaisir de la rencontre et du partage




Enregistrer un commentaire