21.8.14

Sans que ce soit un Haïku

hasta luego Loulette

matin départ
pluie du regard
sans grand écart

trois fois quatre sept
Enregistrer un commentaire